• MODE DE VIE

    Alcve et lits clos dans l’habitat ancien

    Plusieurs types de couchage existent encore dans les salles communes, caractristiques des anciens modes de vie : dcouvrir alcves, lits clos, placards (...)

  • TOUJOURS EN DEBAT

    Le Czallier : massif ou montagne ?

    C’est partir du 18me sicle que le Czallier est la fois prsent par les scientifiques, les administrateurs et les crivains comme massif ou comme montagne. Les cartes du dbut du (...)

  • VEZE

    Le moulin du hameau de Chazelou

    Ce petit moulin du 18me sicle sur le bord des Estives, a l’abandon au milieu des broussailles, est le tmoin des petites constructions difies pour les besoins communautaires. Situ en (...)

  • EGLISE DE VEZE

    Le retable en faux-semblant

    Au moment de la dpose du rtable baroque du XVIIme sicle en 2006, afin de bnficier d’une totale restauration, diffrents dcors peints sur le mur et la vote du choeur sont apparus au (...)

  • HAUTES-TERRES COMMUNAUTES

    Prochaine restauration du petit patrimoine

    38 lments architecturaux de nos villages dont 8 sur le secteur Czallier-Valle de la Sianne vont bnficier d’une restauration. Hautes-Terres Communauts vient de lancer un march public (...)

  • ARCHEOLOGIE

    La difficile datation des tumulus protohistoriques

    Les dcouvertes archologiques de la valle de la Sianne ont normment contribu tablir les tapes chronologiques d’utilisation des tertres funraires en Haute-Auvergne, notamment  (...)

  • CHARMENSAC

    L’habitat du lieu-dit "La Richard"

    Le hameau de" La Richard" situ 966m d’altitude se trouve peu de distance au nord-ouest du bourg de Charmensac. Celui-ci est implant en bordure du versant abrupt qui domine la valle (...)

  • TOPOGRAPHIE

    Une valle o coule la rivire Sianne

    La petite valle de la Sianne se situe aux confins des massifs du Cantal et du Czallier. Elle est dlimite l’est par le cours de l’Alagnon, l’ouest par la valle de (...)

  • TERRITOIRE

    La Haute-Auvergne, une zone de confins

    La Haute-Auvergne reprsente le sud-ouest actuel de l’ancienne rgion Auvergne. C’est une zone relativement isole de la plaine de la Limagne car elle en est spare par deux massifs (...)

  • GEOLOGIE

    Un massif volcanique homogne

    D’un point de vue gologique, la valle de la Sianne se situe sur la bordure mridionale du massif volcanique du Czallier qui est une entit trs homogne. Dans ce massif, le socle (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

TERRITOIRE

La Haute-Auvergne, une zone de confins

La Haute-Auvergne reprsente le sud-ouest actuel de l’ancienne rgion Auvergne. C’est une zone relativement isole de la plaine de la Limagne car elle en est spare par deux massifs volcaniques d’importance que sont le Sancy point culminant du Massif Central avec 1886m d’altitude et le Czallier avec son point culminant le Signal du Luguet avec 1551m d’altitude. La valle de la Sianne est au cœur de ce territoire.

Plus de 90km sparent les confins nord de la Haute-Auvergne (plateau de l’Artense) de la plaine de la Limagne Clermont-Ferrand.
Les autres limites de la zone sont relativement nettes car matrialises par des entits gographiques prcises : le cours de la Dordogne spare la Haute-Auvergne du plateau corrzien l’ouest, le massif de la Margeride la spare du Velay l’est, le cours de la Truyre puis du Lot la spare du Massif de l’Aubrac et des causses du Quercy au sud.

La Haute-Auvergne est donc une zone de confins qui se situe au centre des grandes entits physiques du Massif Central dont elle matrialise la frontire entre les parties nord et sud. Le centre de la zone correspond au massif montagneux proprement dit qui culmine 1857m d’altitude au Plomb du Cantal. Cependant la majorit de l’espace est occup par des plateaux d’altitude ou « planzes » qui partent du coeur du massif et vont en s’largissant et en perdant de l’altitude mesure qu’elles s’loignent du centre. Ce sont d’anciennes coules volcaniques. Leur altitude est comprise entre 1500m au plus prs du massif et moins de 800m pour les zones les plus loignes du coeur volcanique, c’est le cas de la valle de la Sianne.

Le climat est relativement rude car de type montagnard. La neige peut tre prsente d’octobre mai et rend les communications difficiles pendant l’hiver. Mais avec le changement climatique, la neige est de moins prsente. Les t ne sont jamais caniculaires, les prcipitations sont en gnral abondantes.

La Haute-Auvergne : un pays riche en sites archologiques

La Haute-Auvergne avec l’ensemble de ses zones d’altitude est depuis longtemps livr l’levage bovin. Les paysages sont donc marqus par cette activit. La couverture forestire est dsormais trs limite et remplace dans 90% des cas par des zones d’estive. Pour cette raison, la Haute-Auvergne est caractrise par un paysage ouvert compos de parcelles de grande taille ou « montagnes » qui sont laisses en herbe tout au long de l’anne.

Cette absence de labours a permis la conservation optimale des structures archologiques qui sont encore en lvation de nos jours notamment autour de la valle de la Sianne.
Les tumulus sont donc parfaitement visibles dans le paysage et il est possible de les discerner plusieurs centaines de mtres. Leur structure en pierre de basalte les a galement prservs de la forte rosion naturelle qui est aussi bien due la rudesse du climat qu’au passage rpt des troupeaux.

Grce cette conjonction de ces deux phnomnes la majorit des tertres funraires protohistoriques de Haute-Auvergne sont encore conservs en lvation et parfaitement identifiable dans le paysage. Il en est de mme pour les autres structures leves en pierre comme les systmes dfensifs ou les rseaux parcellaires. Cet tat de fait permet de considrer cette rgion comme un conservatoire des paysages protohistoriques finalement peu touchs par l’activit agraire s’tant dveloppe ultrieurement.

La Haute-Auvergne, au-del de trs bonnes conservations des vestiges archologiques, prsente galement un nombre important de tourbires et de zones humides. Certaines d’entre elles sont parfois localises au sein mme de sites d’habitat ou de ncropoles tumulaires.

-------------

Sources : Rapport de prospection archologique anne 2019 sous la direction de Fabien Delrieu